50 jours pour vivre le temps pascal

Identité

Auteur: Zbigniew Krysiewicz
Date: Dimanche 25 avril
Référence: Jean 10,11-18

 

Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père.

Saint Jean, tout au long de son Évangile, se concentre sur un seul objectif principal : la révélation de qui est réellement Dieu. A l’approche de la connaissance de l’identité de Dieu - si jamais on peut la connaître – nous pouvons ensuite nous interroger sur notre propre identité.

Il semble nécessaire afin d’entrer dans une relation équilibrée, que les deux côtés existent de manière distincte de tout autre personne. Par conséquent, pour entrer en relation avec Dieu, il doit être lui-même distinct, bien que moi aussi, je doive présenter un caractère personnel distinctif et irremplaçable.

Et pourtant, nous sommes confrontés à cette image particulière que Jésus a appliquée dans l’Evangile d’aujourd’hui : nous sommes les brebis. Même si une brebis c’est une créature plaisante, elle ne témoigne pas toujours du plus haut degré d’intelligence, et bien souvent son comportement peut se résumer à une expression : ‘suivre le troupeau’. Elle est douce et gentille, mais il semble que ce ne soit pas suffisant pour établir une comparaison. La question de savoir si les brebis peuvent posséder un caractère individuel, je la laisse de côté.

Certes, en entrant dans l’imaginaire représentatif biblique, nous pouvons facilement en décoder le sens. Dieu prend soin de nous comme le bon berger prend soin de ses brebis. Mais la difficulté à se faire appeler une brebis persiste.

À moins, probablement, que nous n’entrions dans le sens de ces mots sur la connaissance : « je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ».

Notre individualité ne vient que de la sincère reconnaissance que notre ‘moi’ propre est profondément caché en Dieu. L’être humain n’est pas un être achevé et ses racines ne sont pas de ce monde. L’individualité véritable survient de la manière dont Dieu nous connaît, chacun d’entre nous, personnellement, lorsqu’il nous appelle chacun par notre propre nom. C’est en connaissant Dieu que l’on commence à se connaître soi-même. En fait, c’est le chemin à suivre : pour se découvrir soi-même il faut trouver Dieu. À cause de cela, Jésus dit qu’il est la porte – Dieu est la porte de notre identité. Et Jésus Christ est le chemin.

Lees de meditatie van de dag in het nederlands: Naar grazige weiden


Crédit photo : Flickr/Anguskirk

Méditations en néerlandais

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
0
Shares