Une création nouvelle

Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis, c’est d’être une création nouvelle. Pour tous ceux qui marchent selon cette règle de vie et pour l’Israël de Dieu, paix et miséricorde.

Ga 6,15-16

Sr Agnes Schreck
49-50

Chaque année, avant la Pentecôte, nous attendons dans notre ‘chambre haute’ l'accomplissement de la promesse de Jésus : « Quand le Saint-Esprit viendra sur vous, vous en recevrez la puissance et vous serez mes témoins... jusqu'aux extrémités de la terre » (Actes 1, 8). Ensemble, nous invoquons l’Esprit et nous nous ouvrons à la promesse de Dieu. Il s’agit de nous libérer de nos visions parfois étroites et limitées, de notre groupe politique, de notre propre agenda,… Chez les Galates, ce programme était dominé par les catégories ‘circoncis’ et ‘incirconcis’. La réponse de Paul à ces questions est cependant toujours d'actualité : « Vivez comme une création nouvelle » !

Paul se rendit compte que la promesse de l'ancienne alliance —dont la circoncision était le signe— était accomplie, et qu'un nouveau signe avait été donné : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d’être incrédule, sois croyant.»  Ailleurs, Paul écrit que notre vie nouvelle commence par la participation à la mort et la résurrection de Jésus-Christ : « Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puissance du Père, est ressuscité d’entre les morts. » (Rm 6, 4). Par notre baptême, nous sommes donc cette nouvelle création, en tant que membres de son corps dans la mort et la résurrection de Jésus. Ce don est décrit par Paul « une règle de vie » selon laquelle il nous faut désormais marcher. Une invitation offerte à tous. En ce jour qui précède la Pentecôte, demandons de faire l'expérience d’une telle paix dans notre vie, et de cette miséricorde dont parle Paul. Viens, Saint-Esprit ! Jour après jour, vivons davantage selon ce principe de vie. « Tu envoies ton souffle : tout est recréé ; tu renouvelles la face de la terre. » (Ps. 104:30).

Zr Agnes Schreck
Sittard (NL)

Een nieuwe schepping

Nous suivre

Nous suivre sur YOuTube

0
Shares