C'est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés

C’est pour que nous soyons libres que le Christ nous a libérés. Alors tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.  Moi, Paul, je vous le déclare : si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous sera plus d’aucun secours. Je l’atteste encore une fois : tout homme qui se fait circoncire est dans l’obligation de pratiquer la loi de Moïse tout entière..
Ga 5, 1-3


Claude Sélis

26-50

J'étais occupé, chers frères, à vous entretenir du rôle de la Loi et du rôle de la Foi dans votre nouvelle vie de baptisés en Jésus-Christ. Vous qui êtes pourtant de tradition juive, vous avez été attirés par le message de Jésus-Christ. Vous y avez reconnu "celui qui doit venir", tel qu'annoncé par les prophètes, le nouvel Adam, le nouveau Moïse, le nouveau David, Elie lui-même. Vous aviez pourtant compris que cette nouvelle figure était l'accomplissement de ces figures anciennes. Etre l'accomplissement veut dire deux choses: que le but initial est atteint (formidable !) mais donc aussi que le régime ancien est terminé (enfin !). Le but était, depuis Moïse, de se libérer de l'Egypte. Comme vous le savez, l'Egypte, au départ d'un esclavage bien réel, était devenue le symbole de toutes les formes d'esclavage. L'intervention de Moïse n'avait pas tout arrangé. Israël était retombé dans d'autres esclavages, dont celui du respect littéral de préceptes. Vous voyez où je veux en venir: la circoncision est un de ces préceptes. Précepte riche de signification au départ: il s'agissait de marquer dans sa chaire son appartenance à Dieu. Mais quand cela devient une routine, où est encore la signification ? Libérez-vous donc des routines, de l'esprit routinier, pour retrouver le vrai sens de l'appartenance à Dieu. Ne retournez pas en arrière ! Ne restez pas avec un pied d'un côté et un pied de l'autre côté ! Comprenez le changement qui s'est opéré. Désormais, ou bien vous suivez la voie du formalisme des préceptes (mais alors suivez-la complètement et le message du Christ n'aura servi à rien pour vous) ou bien vivez de cette exigence vivante, toujours à réinventer, de fidélité profonde à Celui qui vous a libérés profondément.

Claude Sélis
Bruxelles

 

 

Nous suivre

Nous suivre sur YOuTube

0
Shares