La plénitude de notre temps

Je m’explique. Tant que l’héritier est un petit enfant, il ne diffère en rien d’un esclave, alors qu’il est le maître de toute la maison ; mais il est soumis aux gérants et aux intendants jusqu’à la date fixée par le père. De même nous aussi, quand nous étions des petits enfants, nous étions en situation d’esclaves, soumis aux forces qui régissent le monde. Mais lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi et pour que nous soyons adoptés comme fils.
Ga 4, 1-5


Zr Mary Amatha Müller

19-50

Dans l'histoire du salut, nous pouvons distinguer différents moments : la création, l'exode et la sortie d'Égypte, l'incarnation, la rédemption,... Au milieu de ces grands moments, il y a la "plénitude des temps", l'accomplissement du temps, où Dieu nous envoie son Fils. Il y a aussi une autre plénitude, un autre accomplissement, celui de notre propre temps : notre baptême, ce moment où se dévoile en nous quelque chose de plus profond, cet instant où Jésus s'approche de nous et change notre vie pour toujours. Il s'incarne en nos vies, en nous élève en tant qu'enfants de Dieu. Il faut reconnaître que cette identité d'enfant de Dieu est parfois oubliée ou perdue, si bien qu'il nous arrive de vivre comme des esclaves, « soumis aux forces qui régissent le monde » comme le dit Saint Paul, attachés à toutes sortes de plaisirs temporaires, qui ne suffisent jamais à satisfaire nos désirs infinis.

Parmi ces différents « moments », nous en oublions souvent un : la seconde venue du Christ, où Dieu sera « tout en tous » (1 Co 15, 28). Nous vivons maintenant dans l’attente de cette seconde venue. Ce temps présent est dès lors pour nous comme une page blanche. L'instant présent pose à chacun et chacune de nous la question cruciale : que veux-tu écrire ? Comment veux-tu vivre ta vie en tant que fils ou fille de Dieu ? "Lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, pour que nous soyons adoptés comme fils". Cette plénitude des temps et l'accomplissement de notre propre temps est là. C'est pourquoi nous invoquons la prière de Marie dans les deux moments les plus importants de notre vie : maintenant et à l'heure de notre mort.

Zr Mary Amatha Müller
Sittard (Nl)

Une révolution

Nous suivre

Nous suivre sur YOuTube

0
Shares