Une source de joie

Avant que vienne la foi en Jésus Christ, nous étions des prisonniers, enfermés sous la domination de la Loi, jusqu’au temps où cette foi devait être révélée.  Ainsi, la Loi, comme un guide, nous a menés jusqu’au Christ pour que nous obtenions de la foi la justification. Et maintenant que la foi est venue, nous ne sommes plus soumis à ce guide. Car tous, dans le Christ Jésus, vous êtes fils de Dieu par la foi.
Ga 3, 23-26


Tommy Vandendriessche

17-50

Le mot « loi » n’a pas une connotation très agréable aux oreilles de nos contemporains. Est-ce parce que nous mettons de nos jours beaucoup trop l'accent sur l'individualité ? Certes, nous sommes tous conscients que les lois sont nécessaires. Cependant, nous nous en réjouissons bien peu... Paul nous confirme bien dans ce sentiment. Pour comprendre ce qu’il veut exprimer, il nous faut lire ses écrits comme un seul grand mouvement. Sa pensée se déploie souvent de manière dialectique : revendiquant quelque chose à un moment donné, soutenant ensuite le contraire, et arrivant enfin à une conclusion à un niveau plus profond.

Dans l'Évangile, nous lisons que Jésus n’est pas venu pour abolir la Loi, mais pour l'accomplir (Mt 5, 17-19). Le mot « loi » ne reflète pas pleinement ce que l'Écriture entend par Torah. La Torah peut certes être traduite par « loi » mais aussi par « enseignement de vie », « indicateur de direction », « chemin vers la vie ». La Torah est d'ailleurs chantée dans les psaumes de manière lyrique comme une source de joie : « Les commandements sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons. » (Ps. 19, 11)

Qu'est-ce qui motive Paul —si bien ancré dans la tradition du Premier Testament— à prononcer des paroles aussi dures sur la Loi ? Remarquons que Paul écrira plus tard dans la Lettre aux Galates (5:14) : « Toute la Loi est contenue dans cette seule parole: Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Il donne une citation presque littérale du livre du Lévitique dans le Premier Testament (Lv 19, 18) et nous offre donc une compréhension de la loi à un niveau plus profond. La Torah est pour lui une manière de vivre. Celui qui suit son chemin prend des risques, les risques de l'amour. Pour cela, nous ne pouvons prendre une assurance vie. Mais nous pouvons les lire ces paroles comme si elles nous étaient adressées.

Tommy Vandendriessche
Roulers

Een bron van vreugde

 

Nous suivre

Nous suivre sur YOuTube

0
Shares