Je le déclare devant Dieu

Aussitôt, sans prendre l'avis de personne, sans même monter à Jérusalem pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi, je suis parti pour l’Arabie et, de là, je suis retourné à Damas. Puis, trois ans après, je suis monté à Jérusalem pour faire la connaissance de Pierre, et je suis resté quinze jours auprès de lui. Je n’ai vu aucun des autres Apôtres sauf Jacques, le frère du Seigneur. En vous écrivant cela, – je le déclare devant Dieu – je ne mens pas.  Ensuite, je me suis rendu dans les régions de Syrie et de Cilicie. Mais pour les Églises de Judée qui sont dans le Christ, mon visage restait inconnu ; elles avaient simplement entendu dire : « Celui qui nous persécutait naguère annonce aujourd’hui la foi qu’il cherchait alors à détruire. » Et l’on rendait gloire à Dieu à mon sujet.
Ga 1,16-24


Marcel Braekers

5-50

De nos jours, il est fréquent de voir des personnes qui partagent librement leurs histoires personnelles et intimes. Tel n'était pas le cas pas du temps de l'Antiquité, où il n'était pas habituel de dévoiler ses sentiments et de s'exposer de la sorte. Paul devait donc avoir une raison très sérieuse pour se présenter comme il le fait dans cet extrait. La raison est claire : il décrit comment il a été un défenseur zélé de la Torah —bien plus que la plupart de ses compatriotes— et comment il a poursuivi les convertis au Christianisme, en les persécutant jusqu'à la mort. Il décrit ainsi très concrètement et personnellement ce qu’un strict respect de la loi peut entraîner. Une attitude scandaleuse qui rend plus poignant encore son récit. A la suite de tous les grands prophètes, Paul mentionne en plus qu'il a été choisi par Dieu dès le sein de sa mère, ce qui ne fait que rendre plus terrifiant encore son comportement. Et pourtant, il nous décrit cet appel dans un récit aussi sobre que frappant. 

Que recherche Paul dans tout cela ? Il cherche à mettre en lumière la différence qu’il y a entre suivre la Loi et vivre de l'Esprit. Submergé par l'amour et la puissance du Christ ressuscité, il est devenu un autre homme. Chaque page de ses épîtres en témoigne : désormais, tous les hommes seront égaux. Les choses passeront mais seul l'amour subsistera. La vie et la mort doivent donc être comprises dans cette perspective.

Dieu, qui l'a appelé dès le sein de sa mère, l'a frappé de sa grâce en la personne de Jésus-Christ. Cela a déclenché chez Paul une attitude aussi radicale que celle qu’il avait lorsqu’il vivait sous la Loi.

Par la suite, Paul ne se rend pas à Jérusalem et ne rejoint pas la communauté naissante, mais part pour l'Arabie où il commence sa mission. Bien plus tard, il commencera à réaliser l'importance de la fraternité et retournera finalement à Jérusalem.  

Éprouvait-il à ce moment le besoin d’en savoir davantage ? Voulait-il à entendre de Pierre comment ce Jésus avait vécu lors de sa vie terrestre ?

Marcel Braekers
Heverlee

God is mijn getuige

Nous suivre

Nous suivre sur YOuTube

0
Shares