Pentecôte


« Les portes du lieu où se trouvaient les disciples étaient verrouillées par peur».

Il n’y a pas que les petits enfants qui se réfugient dans leur chambre. Les Apôtres, eux aussi, ont fermé la porte à double tour et se sont enfermés, comme s’ils voulaient ne voir personne. Nous le savons, il y a des confinements nécessaires —aussi difficiles qu’indispensables— mais il y a toutes ces fois où nous nous enfermons intérieurement. Pas simplement pour fuir. Mais seulement pour ne pas affronter la réalité, par manque de courage ou de force…

Lire l'homélie

Le stress et le burn out

Dans cette séquence, Isabelle Marionex et Olivier Thiran nous parlent du stress généré par la crise de la Covid-19 et du burn out.

 

Septième dimanche de Pâques



« Père, l’heure est venue, glorifie ton fils afin que ton fils te glorifie »

Avouons que ce passage est plutôt difficile à comprendre,
pour des oreilles peu habituées au langage biblique ! Dans cet extrait d’évangile, Jésus se prépare à quitter ses disciples.  Et un mot revêt une importance particulière puisqu’il revient près de 8 fois : c’est le mot gloire !

Lire l'homélie

Ascension du Seigneur



Lecture du livre des Actes des Apôtres

Cher Théophile,
dans mon premier livre
j’ai parlé de tout ce que Jésus a fait et enseigné
depuis le moment où il commença,
    jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel,
après avoir, par l’Esprit Saint, donné ses instructions
aux Apôtres qu’il avait choisis.

Lire l'homélie

Sixième dimanche de Pâques



En lisant cet évangile de Jean, j’ai comme l’impression d’être face à un vieux disque un peu griffé… comme avec ces 33 tours que j’écoutais encore lorsqu’ils étaient abîmés et rayés. La musique revenait soudainement sur la même parole, sur la même mesure… Vous en doutez peut-être mais, j’ai écouté des disques vinyls dans ma lointaine jeunesse.

Lire l'homélie

La chair et l'Esprit



Dans cette séquence tournée dans le cadre de Resurrexit 2020, le frère Dominique Collin nous parle de la centralité de la croix du Christ dans la théologie paulinienne.

Prendre soin de la nature

Ilios Kotsou



Comment prendre soin de la vie, comme de notre bien le plus précieux ? Prendre soin de la planète. Prendre soin de la vie en nous, de notre santé bien sûr, mais aussi de notre écosystème émotionnel, bien souvent menacé par la multiplication des sollicitations extérieures (écrans, publicités, réseaux sociaux). Prendre soin de la vie autour de nous aussi, de ceux qui nous sont proches, de cette nature qui nous entoure et dont nous ne sommes qu’un maillon. Une rencontre avec le psychologue Ilios Kotsou.

Cinquième dimanche de Pâques

Didier Croonenberghs


Seigneur, nous ne savons pas où tu vas.
Comment pourrions-nous savoir le chemin ?

Ce sont parfois les questions les plus simples, presque naïves, qui amènent les réponses les plus éclairantes… Nous le savons, il n’y a pas de bête question. L’interpellation de Thomas peut donc sembler anodine. Mais la réponse de Jésus, quant à elle, résume son évangile ! Je suis le chemin, la vérité, la vie…

Bien des commentateurs ont essayé de justifier l’ordre de ces trois qualificatifs, insistant sur le fait que la succession des mots avait son importance. En ce sens, le chemin précède la vérité, et une telle vérité conduit à la vie. Mais il est une autre manière de regarder ces trois images que donne Jésus, de manière presque trinitaire… Alors, c’est comme si chaque terme, bien compris, renvoyait aux deux autres…

Lire l'homélie

La loi et la foi



Dans cette séquence tournée dans le cadre de Resurrexit 2020, le frère Dominique Collin nous parle de la centralité de la croix du Christ dans la théologie paulinienne.

Quatrième dimanche de Pâques

Dominique Collin

 


Les brebis suivent le berger, car elles connaissent sa voix.
Dans la cacophonie ambiante, physique ou médiatique, mais toujours intrusive des voix innombrables du monde, une voix singulière, familière, se distingue entre mille.
Même tamisées par le confinement, toutes ces voix discordantes, mal ajustées, voix de fausset des « voleurs » d’âmes et d’esprits, remplissent nos oreilles de leur bruit assourdissant.
Nous ne les écoutons pas parce que nous ne reconnaissons pas dans cette cacophonie la voix unique de celui que nous suivons.
Et comment reconnaissons-nous cette voix ?
À ce qu’elle nous appelle chacune et chacun par son nom.

Lire l'homélie

Prendre soin de l'autre

Ilios Kotsou



Comment prendre soin de la vie, comme de notre bien le plus précieux ? Prendre soin de la planète. Prendre soin de la vie en nous, de notre santé bien sûr, mais aussi de notre écosystème émotionnel, bien souvent menacé par la multiplication des sollicitations extérieures (écrans, publicités, réseaux sociaux). Prendre soin de la vie autour de nous aussi, de ceux qui nous sont proches, de cette nature qui nous entoure et dont nous ne sommes qu’un maillon. Une rencontre avec le psychologue Ilios Kotsou.

Troisième dimanche de Pâques

Philippe Cochinaux


Les disciples en route vers Emmaüs ont quitté la ville sainte. Sont-ils deux hommes, Cléopas et un autre disciple ou est-ce plutôt un couple : Cléopas et son épouse ?  Cette deuxième hypothèse, même si elle n’est pas la plus présente dans la littérature exégétique, dirait que le Christ ressuscité est apparu à un homme et une femme, c’est-à-dire à l’ensemble de la Création.  Le Fils de Dieu, après sa résurrection s’adresse donc ainsi à chacune et chacun de nous. Et en ce temps de confinement, nous sommes d’ailleurs un peu comme ces disciples d’Emmaüs.  Ils ne comprennent pas ce qu'il leur est arrivé. Il y a chez eux de l'incrédulité, de la tristesse, de l'aveuglement. Ils sont aussi bouleversés, reconnaissent-ils. Ils sont là, marchant sur la route de leur vie avec tant de questions restées sans réponse. Un peu comme les nôtres aujourd’hui : pourquoi une telle pandémie ?  Où est Dieu en ce moment ?  De quelle manière, vit-il ce qui nous arrive ? 

Lire l'homélie

Prendre soin de soi

Ilios Kotsou



Comment prendre soin de la vie, comme de notre bien le plus précieux ? Prendre soin de la planète. Prendre soin de la vie en nous, de notre santé bien sûr, mais aussi de notre écosystème émotionnel, bien souvent menacé par la multiplication des sollicitations extérieures (écrans, publicités, réseaux sociaux). Prendre soin de la vie autour de nous aussi, de ceux qui nous sont proches, de cette nature qui nous entoure et dont nous ne sommes qu’un maillon. Une rencontre avec le psychologue Ilios Kotsou.